GotoS3

« Le projet GoToS3 est la suite directe du programme Interreg  ‘’Tandem’’ monté entre la Flandre-Occidentale et le Nord-Pas-de-Calais,  avec pour objectif de former des clusters transfrontaliers », rappelle Jean-Marie Pruvot, directeur de Nord France Innovation Développement (NFID) .  A l’issue de celui-ci, les parties prenantes ont eu envie de poursuivre  cette première démarche qui faisait notamment le lien entre les acteurs  de la recherche et les entreprises. Les trois territoires décident donc  de créer fin 2015 le portefeuille GoToS3, qui réunit des domaines comme  :

  • le textile
  • les nouveaux matériaux
  • l’usine du futur
  • l’alimentation-santé
  • la nutrition.

Trouver des synergies

Le portefeuille comprend 15 projets constitutifs ainsi qu’un projet  pilote, chargé de la coordination du portefeuille . Celui-ci réunit 3  partenaires :

  • NFID
  • l’Agence pour l’entreprise et l’innovation wallonne (AEI)  
  • l’Agence de développement économique de Flandre-Occidentale (POM)

« Nous allons mettre en place un comité technique avec les  représentants des projets, mais aussi travailler avec des experts qui  vont nous aider à identifier les innovations de secteurs qui peuvent  bénéficier à d’autres  », explique Jean-Marie Pruvot. Des séminaires inter-projets seront également organisés pour impulser ces fameuses « rencontres improbables  » et créer des interactions entre les acteurs. GOTOS3 c’est :

  • 77 organisations (pôles de compétitivité, centres techniques, universités, etc.)
  • 3 territoires
  • 38 millions d’euros , dont 21 millions d’euros du Fonds européen de développement régional (FEDER) d’ici à 2020.

Rayonner à l’international

Ce soutien européen vient appuyer l’autre ambition de ce projet, à  savoir gagner en visibilité en Europe et à l’international sur les  différents sujets portés. Si à l’heure actuelle, aucun projet n’est  encore réellement opérationnel, le feu vert ayant été accordé récemment,  les 3 agences sont déterminées à passer rapidement à l’action.

> Contact  : jmpruvot@nfid.fr

> Pour en savoir plus : consultez l'article dans l'emag